Une start-up suisse entend réhabiliter le chanvre

Publié par Hempfy Team le


Une start-up suisse entend réhabiliter le chanvre bilan hempfy cannabis

Longtemps associée aux psychotropes, la production de chanvre a pourtant une longue tradition en Suisse. Cette plante est même utilisée depuis des dizaines d’années pour des traitements thérapeutiques, des cosmétiques et de l’alimentation. Ses bienfaits pour la santé seraient, par ailleurs, largement sous-estimés. Fort de ce constat, Michael, Genevois proche de la trentaine, a décidé de lancer avec une équipe de co-fondateurs une boisson à base de chanvre, un marché qu’il juge à haut potentiel.

«Malgré son image parfois scandaleuse, le chanvre, sans THC, ne provoque pas d’effets associés à la drogue, au contraire, il s’agit d’une culture prometteuse aux nombreuses qualités potentielles», souligne l’amateur de thé de chanvre. «Si la recherche demeure en cours, chaque variété doit être étudiée séparément, et nous souhaitons aussi à terme renforcer les études existantes». Ces soft drinks, dont tous les ingrédients proviennent de Suisse, sont distribués pour l’heure dans une quarantaine de points de vente en Suisse romande ou peuvent être commandés sur le site Internet de la start-up.

Culture du chanvre

Et c'est justement là la spécificité de la jeune société: cette facette Swiss Made avec des ingrédients cultivés dans le pays distingue la boisson de celles des concurrents déjà présents sur le marché, dont des boissons aromatisées au chanvre commercialisées dans de nombreux points de vente mais avec des composants étrangers, à la traçabilité parfois moins évidente.

Hempfy travaille directement avec Olivier Sonnay, agriculteur vaudois qui cultive depuis une vingtaine d’années cette plante aux nombreuses vertus. L’agriculteur, qui possède près de 5 hectares de culture de chanvre, regrette l’image tronquée de cette plante dont la culture est l’une des seules en Suisse à n’obtenir aucune subvention étatique. «Le potentiel est pourtant énorme. Nous pourrions développer une vraie filière», souligne l’agriculteur dont 80% de sa production d’huile de chanvre est exportée. En Suisse, la production de chanvre est pourtant autorisée si la variété cultivée ne dépasse pas 1% de THC alors qu’en Europe, la norme est beaucoup plus stricte avec une teneur maximum tolérée à 0,2%. 

Nature, avec des glaçons ou en cocktail

Quant à la boisson Hempfy qui arrive sur le marché, elle se consomme fraiche, accompagnée de glaçons, ou en cocktail. Le chanvre permet, en effet, de nombreuses associations. Le soda se compose de 25g/l de plantes de chanvre infusé, de l’eau de source, d’huile essentielle de chanvre et de fructose (0% de sucre raffiné).